Portrait de l’équipe : Sok, membre d’honneur de l’association 

Nous souhaitons vous présenter la personne à l’origine d’Au-Delà les Rizières. Sans qui ce projet n’aurait pas pu voir le jour : Sok SISOWATH ! 

Ayant perdu mon petit-frère d’un an pendant les ravages de la guerre du Cambodge, je suis arrivé en France à l’âge de 6 ans avec mes parents et mon grand frère, en tant que réfugié politique en 1982. J’ai vécu en France dans l’insouciance totale jusqu’à l’été 1994 où je suis retourné au Cambodge pour la première fois…La claque de ma vie ! Je fus choqué par la misère de ces villages désertés par les parents partis trouver du travail dans les grandes villes. 

Ces villages étaient gardés par des grands-pères et grand-mères qui s’occupaient tant bien que mal des enfants laissés à l’abandon. Des enfants remplis de joie et de vie, animés d’espoir, avec la soif de connaissance. De retour en France, conscient de la vie qui m’a été offerte, je me suis promis d’aider le Cambodge et surtout de pouvoir donner aux jeunes Cambodgiens les mêmes chances que j’ai pu avoir : l’éducation et le sport !

En janvier 2015, dans le village de « O’Krassar », le centre éducatif, sportif et socio-culturel Au-Delà Les Rizières voit le jour. Mais en novembre 2015, nous décelons une maladie de ma fille qui nous a contraint à rentrer d’urgence et rester jusqu’à maintenant en France.
En 2017, Aurélie Gayot part au Cambodge en tant que cheffe de projet et directrice du centre Au-Delà Les Rizières.C’est le début d’une nouvelle aventure.”

 

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer